Paroles des Savants Musulmans dans La Croyance Musulmane 1

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ ﴾

ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit », [sôurat Ach-Chôurâ, 'âyah 11].

Le Messager de Allâh a dit :

« كان الله ولم يكن شىء غيره »

ce qui signifie: « Allâh est de toute éternité et rien d’autre que Lui n’est de toute éternité », [rapporté par Al-Boukhâriyy]

Notre maître Abôu Bakr AS-Siddîq, que Allâh l’agrée a dit :

« العَجْزُ عن دَرَكِ الإِدْرَاكِ إِدْرَاكُ والبَحْثُ عن ذَاتِهِ كُفْرٌ وإِشْرَاكُ »

(al-`ajzou `an daraki l-‘idrâki ‘idrâkou, wa l-baHthou `an dhâtihi koufroun wa ‘ichrâkou)

ce qui signifie : « Reconnaître son incapacité à parvenir à connaître l’Être de Allâh est en soi une connaissance et chercher à concevoir Son Être mène à la mécréance et à l’association ».

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour'ân :

﴿ وَلاَ يُحِيطُونَ بِهِ عِلْمًا ﴾

(wa lâ youHîTôuna bihi `ilmâ)

Ce qui signifie : « Ils ne cernent pas Sa Réalité », [sôurat Tâhâ, 'âyah 110].

Les créatures ne connaissent pas la réalité de Dieu, Seul Dieu sait Sa Réalité.

Ainsi nous ne connaissons pas la Réalité de Dieu, de même les Prophètes et les anges ne connaissent pas la Réalité de Dieu, Seul Dieu sait Sa Réalité et il n'est pas permis de dire comment au sujet de Dieu.

Notre connaissance de Dieu à lieu en connaissant les attributs obligatoire à Son Sujet tel que la Puissance, la Science, la Volonté, et en L'exemptant de ce qui est impossible à Son Sujet tel que l'impuissance, l'associé, la localisation et en connaissant ce qui est possible à Son Sujet comme créer une chose ou anéantir une.

Les fondateurs des 4 écoles de jurisprudence islamique, à savoir ‘Abôu Hanîfah, Mâlik, Ach-Châfi`iyy et AHmad Ibnou Hanbal sont tous sur la même croyance : celle du Prophète et de ses compagnons. Ils croient tous quatre en l’existence de Dieu (Allâh) sans endroit sans comment et sans direction. Ainsi ils sont unanimes sur le fait qu’ attribuer une direction à Dieu est de la mécréance. Et ce, tout comme l’a rapporté Ibnou Hajar Al-Haytamiyy dans son livre "al-Minhâjou l-Qawîm" p.224 :

واعلم أنّ القرافيّ وغيره حكوا عن الشّافعيّ ومالكٍ وأحمد وأبي حنيفة رضي الله عنهم القول بكفر القائلين بالجهة والتّجسيم وهم حقيقون بذلك

(wa`lam ‘anna l-Qarâfiyya wa ghayrahou Hakaw `ani ch-Châfi`iyyi wa Mâlik wa ‘AHmad wa Abî Hanîfata raDia l-Lâhou `anhoum al-qawla bikoufri l-qâ’ilîna bi l-jihati wa t-tajsîmi wa houm Haqîqôuna bidhâlik)

ce qui signifie « Sache que Al-Qarâfiyy et d’autres ont rapporté de Ach-Châfi`iyy, Mâlik, ‘AHmad et ‘Abôu Hanîfah, que Dieu les agrée, que ceux qui disent [à propos de Dieu] qu’Il est dans une direction ou qu’Il est un corps ont commis de la mécréance, et ils ont raison en cela ». Voir les paroles sur la croyance en arabe

1 - L’Illustre savant MouHammad Mayyârah Al-Mâlikiyy mort en 1072 de l’Hégire, dans son livre « Ad-dourrou th-thamîn wa l-Mawridou l-Ma`în » commentaire de « Al-Mourchidou l-Mou`în `ala D-Darôuriyyi min `oulôumi d-dîn » du Chaykh `abdou l-WâHid Ibnou `âchir Al-'AnSâriyy al-'Ach`ariyy Al-Mâlikiyy, que Allâh leur fasse miséricorde à tous deux, a dit:

أَجمعَ أَهْلُ الحَقِّ قَاطِبَةً على أنَّ الله تَعالى لاجِهَةَ له، فلا فوقَ له ولا تحتَ ولايمينَ ولا شمالَ ولا أمامَ ولا خَلْفَ

ce qui signifie: « Les gens de la vérité ont été unanimes sur le fait que Allâh ta`âlâ n’a pas de direction, qu’Il n’a pas de dessus, ni de dessous, ni de droite, ni de gauche, ni de devant, ni de derrière », [Ad-dourrou th-thamîn p 30].

2 - L’Imam, le Moujtahid –jurisconsulte– MouHammad Ibnou ‘Idrîs Ach-Châfi`iyy , que Allâh l’agrée, l’Imam de l’école châfi`ite mort en 204 de l’Hégire a dit : « Allâh ta`âlâ existe de toute éternité alors qu’aucun endroit n’est de toute éternité. Il a créé l’endroit en ayant l’attribut de l’exemption de début, tout comme avant la création des endroits, le changement n’est pas possible selon la raison à Son sujet, ni pour Son Être ni pour Ses attributs », [dans le livre ‘It-Hâfou s-sâdati l-Mouttaqîn tome 2, p 24].

3 - L’Imam, le Hâfidh – spécialiste de la transmission du Hâdîth –, le Faqîh – spécialiste de la jurisprudence – Abôu Ja`far ‘AHmad Ibnou Salâmah At-TaHâwiyy le hanafite, mort en 321 de l’Hégire , que Allâh l’agrée, a dit dans son traité « Al-`aqîdatou t-Tahâwiyyah » : « Allâh est exempt des limites, des fins, des côtés, des organes et des membres. Les six directions ne Le délimitent pas, contrairement à toutes les créatures ».

AT-TaHâwiyy fait partie des savants du Salaf. Il a dit au tout début de son Traité de croyance : « Ceci est la mention de la présentation de la croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jamâ`ah ». C’est-à-dire qu’il s’agit de la croyance du Salaf parmi les compagnons et les tâbi`iyy – les successeurs – et les successeurs des successeurs concernant l’exemption de Allâh de l’endroit, de la direction et du corps. La parole de AT-TaHâwiyy est extrêmement importante car il fait partie des savants du Hadîth et des savants de la jurisprudence et il est également Hanafite. Cette croyance est enseignée partout dans le monde, dans les instituts et les universités islamiques.

4- L’Imam de Ahlou s-Sounnah Abôu l-Haçan Al-‘Ach`ariyy mort en 324 de l’Hégire, que Allâh l’agrée a dit : « Allâh est de toute éternité et il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Il a créé Al-`Arch –le Trône–, Al-Koursiyy –le Piédestal–, Il n’a pas besoin d’endroit et Il est, après la création de l’endroit tel qu’Il est de toute éternité avant la création de l’endroit »,. c’est-à-dire qu’Il est sans endroit et qu’Il n’a pas besoin du Trône et du Piédestal. Cela a été rapporté de lui du Hafidh Ibnou `Açâkir d’après le Qadi Abôu l-Ma`âli Al-Jouwayniyy, [dans le livre Tabyînou Kadhibi l-Mouftarî p 150].

5- Le Chaykh Salîm Al-Bichriyy Al-MiSriyy mort en 1335 de l’Hégire, Chaykh de la mosquée de Al-‘Azhar, a dit : « Sache, que Allâh te renforce en créant en toi la force d’accomplir les actes d’adoration, qu’Il nous guide et nous fasse prendre à toi et à moi le chemin de droiture, que la voie du groupe qui est sauvé, et c’est ce sur quoi les sunnites ont été unanimes, c’est que Allâh ta`âlâ est exempt de toute ressemblance avec ce qui entre en existence et que par conséquent, Il est exempté de la direction et de l’endroit tout comme les preuves catégoriques l’ont indiqué », [Fourqânou l-Qour’ân – imprimé avec le livre Al-’Asmâ’ou wa S-Sifât de Al-Bayhaqiyy – p 74].

6- Le MouHaddith – transmetteur du Hadîth –, le Chaykh MouHammad `Arabiyy AT-Tabbân le Malikite, l’enseignant à Madraçatou l-FalâH et à la Mosquée Mecquoise, décédé en 1390 de l’Hégire a dit : « Les spécialistes des preuves selon la raison parmi les gens de Ahlou s-Sounnah, les Chafi`ites, les Hanafites, les Malikites et ceux qui ne se sont pas égarés parmi les Hanbalites ainsi que d’autres se sont accordés à dire que Allâh tabâraka wa ta`âlâ est exempt de l’endroit, du corps, de la limite et de la ressemblance avec Ses créatures », [Barâ’atou l-‘Ach`ariyyîn tome 1 p 79].

7- Le Chaykh MouHammad Tahir Ibnou `Achôur Al-Mâlikiyy (mort en 1393 de l'Hégire) a dit concernant la 'âyah 17 de sôurat Al-Moulk : « Sa parole : (man fi s-samâ’) fait partie à deux reprises de ce qui n'est pas explicite et dont le sens apparent donne le sens de l'incarnation dans un endroit, mais ceci n'est pas digne de Allâh », [At-TaHrîr wa t-Tanwîr tome 29, p 33]. C'est le président des mouftis malikites en Tunisie, le Chaykh de la mosquée de Az-Zaytôunah et de ses annexes en Tunisie, rapporté dans Al-‘Â`lâm de Az-Zarkaliyy tome 6, p 174

8- L’Illustre compagnon, le Calife bien guidé, notre Maître `Aliyy , que Allâh l'agrée, mort en 40 de l'Hégire a dit : « Allâh existe de toute éternité alors qu’il n'y a pas d'endroit de toute éternité et Il est maintenant tel qu'Il est de toute éternité », c’est-à-dire qu’Il est sans endroit, [Dans le livre Al-Farqou bayna l–Firaq de Abôu ManSôur Al-Baghdâdiyy p 333].

9- Il a dit également : « Allâh ta`âlâ a créé le Trône comme manifestation de Sa puissance et ne l’a pas pris comme endroit pour Lui-même », [Dans le livre Al-Farqou bayna l–Firaq de Abôu ManSôur Al-Baghdâdiyy p 333].

10- Et il a dit également : « Celui qui prétend que notre Dieu est limité a ignoré le Créateur, Celui Qui est adoré », [Hilyatou l-‘Awliyâ’, Biographie de `Aliyy Ibnou Abî Talib tome 1, p 73]. Ce qui est limité –maHdôud– c’est ce qui a un volume, que ce soit petit ou grand.

11- L’Illustre successeurs des compagnons, l’Imam Zaynou l-`Âbidîn `Aliyy fils de Al-Houçayn fils de `Aliyy , que Allâh les agrée tous, mort en 94 de l’Hégire a dit : « C’est Toi Allâh Qu’aucun endroit ne contient », [‘It-Hâfou s-Sâdati l-Mouttaqîn tome 4 p 380].

12- Il a dit également : « C’est Toi Allâh Qui est exempt des limites et Qui n’est donc pas localisé », [‘It-Hâfou s-Sâdati l-Mouttaqîn tome 4 p 380].

13- L’Imam Ja`far AS-Sâdiq fils de MouHammad Al-Bâqir, fils de Zaynou l-`Âbidîn `Aliyy fils de Al-Houçayn que Allâh les agrée tous (il faisait partie des maîtres des gens de la famille du Prophète dans la jurisprudence, dans la science et par le mérite ; regarde le livre Ath-Thiqât de Ibnou Hibbân tome 6 p 131), mort en 148 de l’Hégire a dit : « Celui qui prétend que Allâh est dans quelque chose ou issu de quelque chose ou au-dessus de quelque chose a adoré autre que Allâh, car s’Il était au-dessus de quelque chose Il serait porté, s’Il était dans quelque chose, Il serait limité, s’Il était issu de quelque chose, Il serait entré en existence c’est-à-dire créé », [Al-Qouchayriyy l’a cité dans sa célèbre Épître connue sous le nom de ar-Riçâlatou l-Qouchayriyyah p 6].

14- L’Imam, le Moujtahid Abôu Hanîfata n-Nou`mân Ibnou Thâbit , que Allâh l’agrée, mort en 150 de l’Hégire, l’un des savants du Salaf les plus réputés, l’Imam de l’école hanafite a dit : « Allâh ta`âlâ sera vu dans l’au-delà, les croyants Le verront alors qu’ils seront eux au paradis, avec les yeux de leur tête, sans aucune ressemblance ni aucune quantité, et il n’y aura pas de distance entre Lui et Ses créatures », [il a cité cela dans son livre Al-Fiqhou l-‘Akbar. Consulte CharHou l-Fiqhi l-‘Akbar de Moullâ `Aliyy l-Qarî p 136 et 137].

15- Il a dit également dans son livre: « Les gens verront Allâh sans comment, sans ressemblance et sans direction et ceci est une vérité », [Al-WaSiyyah p 4 et il a rapporté de Moullâ `Aliyy l-Qarî dans CharHou l-Fiqhi l-‘Akbar en p 138].

16- Il a dit également : « J’ai dit : Regarde, si quelqu’un dit : Où est Allâh ta`âlâ ? On lui dit : Allâh ta`âlâ est de toute éternité, il n’y a pas d’endroit avant qu’Il ne crée les créatures et Allâh ta`âlâ existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas de « où », ni de créatures ni quoi que ce soit, Il est le Créateur de toute chose », [Al-Fiqhou l-‘AbsaT c’est dans le cadre d’un ensemble d’épîtres de Abôu Hanîfah vérifié par Al-Kawthariyy p 20 et cela est également rapporté par le MouHaddith, le Faqîh, le Chaykh `Abdou l-Lâh Al-Harariyy dans son livre Ad-Dalîlou l-Qawîm p 54].

17- Il a dit également : « Nous reconnaissons que Allâh soubHânahou wa ta`âlâ istawâ `ala l-`arch sans qu’Il ait besoin du Trône ni de s’installer ou de s’établir dessus et Il est HafiDhoun –Celui Qui préserve– le Trône et autre que le Trône sans en avoir besoin car s’Il avait un quelconque besoin, Il ne serait pas tout puissant à faire exister le monde et à lui prédestiner tout ce qui lui arrive, Il serait comme les créatures », [Dans le livre Al-WaSiyyah au sein d’un groupe d’épîtres, de lettres de Abôu Hanîfah authentifié par Al-Kawthariyy p 2 et le Chaykh Al-Harariyy l’a cité dans son livre Ad-Dalîl p 54 et Moullâ `Aliyy l-Qarî dans le commentaire CharHou l-Fiqhi l-‘Akbar p 70 lors de la parole de l’Imam : « Son yad est un attribut qui est sans comment »].

18- Il a dit également, que Allâh l’agrée, lui qui est décédé en 150 de l’Hégire, dans son livre « Al-Fiqhou l-‘Absat » : « Celui qui dit : « Je ne sais pas si mon Seigneur est au ciel ou sur terre est devenu mécréant », [Al-Fiqhou l-‘AbsaT au sein d’un groupe de lettres de Abôu Hanîfah vérifié par Al-Kawthariyy p 12] ; ce que l’Imam veut dire, c’est que celui qui attribue à Allâh la localisation et l’endroit en disant : (Je ne sais pas si Son endroit c’est le ciel ou la terre) est un mécréant.

Le Chaykh, l’Imam Al-`Îzz Ibnou `Abdi s-Salâm Ach-Châfi`iyy dans son livre "Hallou r-Roumôuz", pour indiquer ce que Abôu Hanîfah voulait dire, a dit : « Car cette parole donne l’illusion que le Créateur aurait un endroit et celui qui se donne l’illusion que le Créateur a un endroit est un assimilationniste », [rapporté par Moullâ `Aliyy l-Qârî dans son livre CharHou l-Fiqhi l-‘Akbar après qu’il a fini de commenter la lettre Al-Fiqhou l-‘Akbar p 198].

Moullâ `Aliyy l-Qârî a renforcé les paroles de Ibnou `Abdi s-Salâm en disant : « Il n’y a pas de doute que Ibnou `Abdi s-Salâm fait partie des plus illustres des savants et ceux qui sont les plus fiables. Il est donc un devoir de se baser sur ce qu’il a rapporté », [Même référence que précédemment].

19- Quant à l'Imam, le Moujtahid, l'illustre Abôu `Abdi l-Lâh ‘AHmad Ibnou MouHammad Ibnou Hanbal Ach-Chaybaniyy mort en 241 de l'Hégire, que Allâh l'agrée, l’Imam de l'école Hanbalite, l’un des quatre Imams, dont Ibnou Hajar Al-Haytamiyy Ach-Châfi`iyy a dit qu'il était de ceux qui exemptaient Allâh ta`âlâ de la direction et du corps, ce même Ibnou Hajar a dit : « Ce qui s'est propagé chez les ignorants qui se réclament de cet illustre Imam Moujtahid, qu’il aurait dit quelque chose au sujet de la direction ou ce qui est de cet ordre, ce ne sont que des mensonges et des calomnies qui lui sont attribués mensongèrement », [Al-Fatâwa l-Hadîthiyyah p 144].

20- C'est également la croyance de l'Imam, le Chaykh des MouHaddith Abôu `Abdi l-Lâh MouHammad Ibnou ‘Isma`il Al-Boukhâriyy , l'auteur du fameux « SaHîH», mort en 256 de l'Hégire. Ceux qui ont fait les commentaires de son « SaHîH» ont compris que Al-Boukhâriyy exemptait Allâh de l'endroit et de la direction. Ainsi le Chaykh`Aliyy Ibnou Khalaf le Malikite réputé sous le surnom de Ibnou BaTTâl, l'un des commentateurs du « SaHîH» de Al-Boukhâriyy, décédé en 449 de l'Hégire a dit : «L’objectif de Al-Boukhâriyy dans ce chapitre, c'est de répliquer aux Jahmites qui ont attribué le corps à Allâh en s’attachant à ces sens apparents alors qu’il a été authentifié que Allâh n'est pas un corps. Il n’a donc pas besoin d’un endroit où s'établir, Il existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas d’endroit de toute éternité », [Fat-Hou l-Bârî tome 13 p 416].

Paroles des Savants Musulmans dans La Croyance Musulmane 2