Hadith. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Interprétation Exégèse Correcte du Qour'ân et du Hadîth. Tafsir Coran en Français

Allâh dit ce qui signifie : « Dieu est Celui Qui a fait descendre sur toi le Livre qui comporte des 'âyah explicites qui sont la base du Livre et d'autres non explicites. Quant à ceux dont le cœur comporte un égarement ils vont s'attacher à ce qui n'est pas explicite pour en donner une mauvaise interprétation afin d'égarer les gens », [sôurat 'Ali `imrân 'âyah 7].

Les Règles d'Interprétations du Qour'ân et du Hadîth. Exégèse Correcte du Coran

Allâh ta`âlâ a fait descendre la révélation du Qour'ân au Prophète MouHammad salla l-Lâhou `alayhi wa sallam dans une langue arabe. Le Qour'ân est un livre révélé, et c'est le meilleur des livres. Il ne comporte aucune contradiction. Allâh a fait de la compréhension de ce livre une épreuve pour les gens. Certaines personnes réussissent cette épreuve et se maintiennent sur la vérité et sur la croyance en l'unicité de Allâh, et d'autres échouent dans cette épreuve et s'égarent en tombant dans l'assimilation de Allâh à ses créatures.

Sens Figuré dans le Hadîth et le Qour'ân

Ce Hadîth très clair nous montre ce qu'on trouve dans d'autres Hadîth et 'âyah non explicite à savoir le sens figuré, que les gens égarés utilisent à tort pour assimiler Dieu à Ses créatures, pour attribuer à Dieu la forme, la couleur, ou la quantité, donc là, c'est clair ils ne vont pas dire que le Hadîth veut dire que Dieu est tombé malade, ils ne vont pas dire cela. Et de même, on ne dit pas cela parce que ce n'est pas digne de Dieu, et puis c'est expliqué qu'ici ce qu'il est visé c'est " l'esclave de Dieu qui est tombé malade " mais Dieu attribue mariDtou au début à Lui-même mais dans le sens de la figure de style de ce qui est omis majâzou Hadhf c'est-à-dire l'esclave de Dieu est tombé malade.

Explication du Hadith Al-Jariyah & Versets et Hadîth Non Explicites

an-Nawawiyy, ar-Raziyy et d’autres qui ont commenté le livre de Mouslim n’ont pas pris le Hadîth de al-jariyah selon le sens apparent mais ils ont dit que ('ayna l-Lâh) vient dans le sens de l’interrogation sur la glorification et l’éminence de Allâh et non pas dans le sens de l’interrogation sur la localisation dans l’espace. Dieu ne ressemble pas à Ses créatures, Il n'habite pas les cieux ni la terre, Il existe sans endroit et sans comment. Les Hadîth et les 'âyah non explicites ne sont pas pris selon leurs sens apparents.

Hadiths concernant le fait de jeter des regards à droite et à gauche, durant la prière

Selon la sainte `A’ichah, que Dieu l’agrée, elle a dit: J’ai demandé au Messager de Dieu, que Dieu l’élève davantage en degrés, sur le fait de jeter des regards [à droite et à gauche] durant la prière, il a dit ce qui signifie: « C’est une prise [rapide, faite à la personne qui est insouciante à ce moment-là] par le diable, qu’il prend durant la prière de la personne ». Rapporté par Al-Boukhâriyy.

Hadith Bienfait de l’Argent Licite Halal pour l’Homme Vertueux

Le Messager de Allâh a dit ce qui signifie: « L’esclave au jour du jugement ne quittera pas la station où il rendra des comptes avant d’être interrogé à propos de quatre choses: il sera interrogé à propos de sa vie, dans quoi il l’a passée ? A propos de la science de la religion, qu’est-ce qu’il en a fait ? A propos de ses biens, d’où est-ce qu’il les a acquis et dans quoi il les a dépensés ? Et à propos de son corps, dans quoi il l’a usé ? » L’homme vertueux qui obtient son argent d’une voie licite et qui le dépense dans les voies de bien, quel bienfait que cet argent pour lui !

L’Imam An-Nawawiyy explique le Hadîth al-Jâriyah (Hadîth de la femme esclave)

L’Imam An-Nawawi confirme que Dieu n'a aucune ressemblance avec les créatures, il est impossible à son sujet la localisation et la direction et que les Hadîth équivoques ne sont pas interprétés dans un sens qui n'est pas dignes de Dieu

Le Chaykh As-Soubki Al-Azhari explique le Hadîth de la femme esclave (al-jâriyah) et Hadîth an-Nouzoul

soubki: la signification de (yanzilou rabbounâ ‘ila s-samâ’i d-dounyâ) descend Son messager (ange) ou Sa miséricorde. Quant à la décision du Messager (Salla l-Lâhou ta`âlâ `alayhi wa `âlâ âlihi wa sallam) de libérer la femme esclave (al-jâriyah), lorsqu’elle a dirigé sa main vers le ciel, c’est parce que cela indique de sa part qu’elle n’attribue pas d’associé à Allâh. Car en montrant le ciel du doigt, il a su qu’elle n’était pas de ceux qui adorent les idoles qui sont sur terre

L’Imam Al-Qourtoubi explique le Hadîth de la femme esclave et le verset « A-amintoum man fi s-samâ' »

L’Imam Al-Qourtoubi confirme que la voie des gens de la vérité est de croire que Allâh n’est ni dans les cieux, ni au-dessus des cieux, ni sur terre. Et il explique que le verset « A-'amintoum man fis-samâ' » [sôurat Al-Moulk], ainsi que le Hadîth de la femme esclave (jâriyah) et les autres textes de cet ordre, ne sont pas à prendre selon le sens apparent, mais qu’ils doivent être interprétés de manière correct.

Explication du Hadîth au sujet de celui qui soulage un croyant d'un tourment.

Mouslim a rapporté, d'après Abou Hourayrah qu'il a dit: le Messager de Allâh a dit ce qui signifie: "celui qui soulage un croyant d'un des tourments du bas monde, Allâh le soulage d'un des tourments du Jour du Jugement, celui qui facilite pour quelqu'un qui est dans la difficulté, Allâh lui facilite dans le bas monde et dans l'au-delà, celui qui ne dévoile pas un musulman, Allâh ne le dévoile pas dans le bas monde et dans l'au-delà, Allâh aide l'esclave tant que l'esclave aide son frère, et celui qui suit un chemin par lequel il recherche d'acquérir une science, Allâh lui facilite grâce à ce chemin un chemin pour le Paradis, et toutes les fois que des gens se réunissent dans une des mosquées pour réciter le Livre de Allâh et pour l'étudier entre eux, alors la sérénité descend sur eux, la miséricorde les enveloppe, et les anges les entourent et Allâh fait qu'ils soient mentionnés par les anges des plus hauts degrés, et celui qui n'œuvre pas suffisamment, son ascendance ne va pas lui compenser son manquement."

Hadith: Profite de cinq choses avant cinq autres

Le Messager de Allâh عليه السلام a dit: اغتنم خمسا قبل خمسا اغتنم حياتك قبل موتك وصحتك قبل سقمك وشبابك قبل هرمك وغناك قبل فقرك وفراغك قبل شغلك qui signifie: " Profites de cinq choses avant cinq autres: profite de ta vie avant ta mort, de ta bonne santé avant ta maladie, de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta richesse avant ta pauvreté, et de ton temps libre avant d'être occupé ".

Explication du Hadîth: Persévérer sur l’adoration à l’époque des nombreuses Tueries sera comme accomplir l’émigration pour rejoindre le Prophète MouHammad

Sachez, vous-tous les croyants, que Allâh `azza wa jall nous a créés, nous a fait exister dans ce bas monde caduque, éphémère, pour une sagesse éminente et très importante: Il nous a créés afin de nous ordonner de L’adorer, Lui Seul sans rien Lui associer, afin de Lui obéir en tous les ordres qu’Il nous a donnés, et de nous abstenir de tout ce qu’Il nous a interdit, car Allâh soubHânahôu wa ta`âlâ mérite d’être adoré. En effet, Allâh est Celui Qui donne les ordres alors nul ne Lui en donne, Il est Celui Qui fixe les interdits alors que nul ne Lui en fixe.

Imam an-Nawawiyy interprète Hadith an-Nouzoul

cela consiste à interpréter les textes en fonction de ce qui est digne de ALLAH. Ils l’ont fait et ils ont interprétés ce Hadîth avec deux explications: l’une d’entre elles est un ta’wîl par Mâlik ibn Anas et d’autres, qui a dit: ce sont Sa Miséricorde (raHmah), Son Ordre (amr) et Ses anges qui descendent, comme on peut dire: “le sultan a fait ceci” alors que cela a été fait effectivement par des personnes sous son commandement [et non par lui personnellement]“.

L'Importance d'Apprendre l'Islam par Transmission Orale auprès des gens dignes de Confiance

Le prophète a dit ce qui signifie: Celui pour qui Allâh veut le bien, Il lui facilite l'apprentissage de la religion certes la science de la religion s'acquiert par transmission orale.

Ordonner le Bien et Interdire le Mal en Islam

Ordonner le Bien et Interdire le Mal en Islam est obligatoire en Islam. Juger les gens selon les règles de la loi de Dieu

Paroles des Savants Sunnites Expliquant Istawa au sujet de Dieu

ArRaHmânou ala l-archi istawa signifie Allâh domine le Trône par Sa puissance et qu'Il le préserve. Il n'est pas permis de dire assis ou établi à Son sujet

Al-Ghazâliyy dit que l’istiwa de Allâh n’est pas un établissement et que Dieu existe sans endroit.

L’Imam Al-Ghazâliyy dit que l’istiwa de Allâh n’est pas un établissement et que Dieu existe sans endroit.

As-Soubkiyy déclare non-croyant celui qui attribue à Dieu la direction et l'endroit

as-Soubkiyy al-Azhariyy dit que c'est de la mécréance par unanimité de croire que Allâh est dans une direction ou qu’Il est assis sur le Trône et rapporte que istawâ veut dire domination et confirme que Dieu existe sans endroit et sans direction

An-Naçafiyy dit que Allâh existe de toute éternité sans endroit et ne change pas et Istawa veut dire dominer

L'imam an-Naçafiyy dit que Allâh existe de toute éternité sans endroit et qu’Il est exempt du changement et que Istawa au sujet de Dieu veut dire dominer

al-Qouchayriyy dit au sujet de Istawa: Dieu existe sans endroit

L’Imam al-Qouchayriyy au sujet de Istawa dit que Dieu existe sans endroit